La santé du chien en danger !

Cela fait déjà quelques années que la rumeur circule, puis s'éteint comme si de rien n'était. Combien de fois j'ai pu écrire sur ce blog des petits Chiens et ailleurs votre site spécifique à la race produit le chihuahua, qu'on prends nos animaux pour des cobayes. Vous avez tous entendu un jour le débat sur la sur-vaccination. Un parmi tant d'autres. Les anti-parasites, les médicaments administrés pour soigner (?)

Le sujet en terme de santé du chien est long. Très long. Je ne pourrais m'exprimer que dans les grandes lignes sur des valeurs sures. J'aurais dit en temps normal "on me fait rire avec des protocoles commerciaux" (mise en place de protocole pour la santé du chien, de notre chien, notre compagnon de vie et pour sont bien ! Mais non à l'heure où je vous écris, mon état psychologique n'est pas à la rigolade. 

 

La santé du chien et ses rumeurs !

Etouffée est le 1er adjectif qui me vient. C'est un peu comme tout. On psychoterais trop ! Ce n'est pas une psychose mais un état anxieux qui nous prends. Pire la peur !

Vouloir des animaux en bonne santé est légitime et pourtant cela à l'air tristement compliqué !

Pourquoi les rumeurs s'éteignent ?

Vous savez d'avance la réponse. L'histoire des moutons vous la connaissez bien ! Et puis autant dire ce qui est vrai : les rumeurs ne sont pas constructives pour ce monde si elles sont les indices d'un réel problème. Comment va se porter le commerce animal si on sait qu'on nous prends pour des vaches à lait destructeurs de nos compagnons de vie ? Rendez-vous compte de l'argent que cela mets en jeu ? La santé de nos animaux est un bon appât pour nous faire succomber comme des mouches ! A-t-on poser la question à nos animaux qui sont pris pour des cobayes ? Dire qu'on croit faire tout ce qu'il faut pour eux et que finalement ce n'est que l'effet inverse ! 

 

De l'expérience des éleveurs de chien, je peux vous conter une anecdote. Il y a des années, des éleveurs malheureux ont perdus des portées entières. Soit disant ils fabulaient sur une excuse et pourtant de véritables examens. Autopsies et analyses. Comment peut-on dire inventé des sarcasmes sur une histoire qui n'a rien d'un fantasme ! La vérité effraye !

 

Parlons un peu de la nourriture pour chien qu'il ingère sous notre contrôle et sous conseils de professionnel de la santé animal. Prenons l'exemple d'un marque de croquette très connu, très commercialisé, dont les éleveurs bénéficie de petit prix (convention d'élevage, avec joli cadeau de la marque pour nos familles). Cette même marque est vendu sous un packaging différent en animalerie, sous les conseils du vendeur animalier. Les autres croquettes vendu chez nos vétérinaire préféré sont de meilleurs qualité et spécifique, une gamme vétérinaire nous dit-on. Que doit-on comprendre finalement ? Je vous pose la question et je vous laisse y réfléchir allègrement. 

 

Je fais cette aparté volontairement car la base de la santé passe par l'alimentation. Même si une majorité de vétérinaire ont leur panoplie d'excuse en ce qui concerne la santé du chien. L'histoire de la sélection génétique de votre éleveur, comme ils nomment : tares génétique, malformation congénital. Sans avoir aucun élément sur les tares possible dans l'élevage concerné ! Des diagnostic sur des thèses infondées (pure imagination). Mais que doit on penser finalement de leur rôle de conseiller en terme de santé ? Une fois de plus je vous laisse répondre à cette question. 

 

Pour information de dernière minutes important pour vos connaissances :

Un généticien est une personne spécialiste en génétique.

Un vétérinaire est une personne apte à soigner nos animaux. Un vétérinaire spécialisé (les vétérinaires tout court, sont des généralistes pour les maladies courantes) et sont aptes à soigner dans un domaine précis (dermatologue, ophtalmologue etc comme pour les humains). 

Un éleveur est une personne qui étudie la génétique à l'aide des thèse de nos amis les généticiens. L'éleveur engager dans l'amélioration pour la race reste une personne passionné par ce pôle. Pôle pour lequel il se fait guider !

 

Grâce à l'étude de cette génétique de ces connaissances, de son expérience, il a la possibilité de faire naître des chiots. Et non produire. Produire, même si nous l'utilisons quelques fois est un terme spécifique pour les particuliers (moins de 2 portée par an). C'est ce genre de statut qui leurs permettent de justifier leurs erreurs dans leur dite sélection. La sélection est un terme qu'ils emploient peu quoiqu'il en soit. Ils ont conscience que c'est la magie du hasard. Ce qui résume qu'il n'a aucune responsabilité (du moins ce qu'il tente de faire croire, on est tous responsable de nos actes mais personne ne veut l'être c'est pour cela que le monde ne tourne plus rond... problème de courage).

 

L'excuse des vétérinaires qui ne sont pas nos vétérinaire permettra de faire l'impasse sur la rumeur ! Vous oublierez de chercher réellement d'où vient le problèmes de santé de votre compagnon puisque vous aurez en tête (ou en ligne de mire) : l'éleveur. 

On nous rends responsable des problèmes de santé après des mois voir des années après avoir vendu un chien ! Houraaa !

 

La santé du chien et la sur-vaccination !

Vaccins non essentiels : La leptospirose

Il est déclaré par le WSAVA : "La vaccination doit être cantonnée aux zones géographiques où un risque d'exposition importante a été établie, ou réservée aux chiens dont le mode de vie les expose directement" (type chien de chasse par exemple).

Ce type de chien doivent être vaccinées entre 12 et 16 semaines, avec une deuxième dose 3-4 semaines plus tard, puis à des intervalles de 9-12 mois jusqu'à ce que le risque soit réduit. 

Ce vaccins doit être administré pour les animaux à risque tous les ans voir plus souvent pour les animaux à risque élevé.

 

Ce qu'il faut savoir sur ce vaccins contre la leptospirose, est que seulement 4 à 6 souches de la leptospira sont réellement pathogènes pour le chiens. Ces vaccins actuellement disponibles contiennent ces stérotypes pathogènes (souches) en fonction de localisation géographique des animaux (j'en conclu donc qu'ils n'ont pas tous la même efficacité en fonction de votre région).

 

Le vaccins contre la leptospirose, lourdes conséquences sur les petits chiens !

Sensiblement, ces types de vaccins sont associés à des réactions indésirables, bien plus que tout autre vaccin pour toutes les races de chien mais... (à présent vous savez quel est le vaccin qui peut provoquer une réaction). 

Le risque est grave CHEZ LES PETITS CHIENS ET RACES NAINES : anaphylaxie aiguë (peut provoquer le décès). Combien d'éleveurs ont perdu des chiots nains après un vaccin ? Zutt !

 

Il est donc fortement déconseillé une vaccination systématique de ces petites races de chien pour la raison qu'ils sont particulièrement exposés aux risques d'infection.

 

Pour finir ce chapitre sur la leptospirose et vous aider à synthétiser, voici mots pour mots les écrits de WSAVA :

 

1. Le vaccin contre la leptospirose offre une protection pour un maximum de 12 à 18 mois.

2. Ce vaccin peut être associé à des effets indésirables.

3. Le vaccin doit être administré uniquement s'il existe un risque réel.

4. Leptospirosis peut être relativement rare dans votre zone géographique, il est également intéressant de

demander à votre vétérinaire si il / elle a récemment vu des cas confirmés au niveau local. Sinon, et si votre chien ne mène pas une vie qui comporte un risque d'exposition, vous pouvez décider de ne pas vacciner contre la leptospirose.

5. Les signes cliniques de la leptospirose sont les suivants: fièvre, douleurs articulaires et/ou musculaires, faiblesse générale, diarrhée et vomissements, écoulements oculaire et nasal, mictions fréquentes, jaunissement des gencives et du pourtour des yeux. Si votre chien présente ces symptômes, amenez-le immédiatement chez votre vétérinaire.

La toux de chenil

1. Pour la plupart des chiens, la toux de chenil constitue une maladie bénigne semblable à la grippe ou au rhume humain. Elle est habituellement traitée en gardant le chien silencieux et au calme et en lui administrant des médicaments pour apaiser sa gorge. Des antibiotiques peuvent parfois être prescrits pour traiter des infections secondaires.

2. Les vaccins contre la toux de chenil sont généralement réservés aux chiens qui vivent au contact de leurs congénères – typiquement dans des refuges ou des chenils. Il est à noter cependant que si certains chenils réclament une vaccination contre cette maladie avant l’admission de l’animal, d’autres refusent les animaux déjà vaccinés par crainte de contamination par excrétion. 

 

Deuxième vaccin non essentiel : La toux de chenil

1. Pour la plupart des chiens, la toux de chenil constitue une maladie bénigne semblable à la grippe ou au rhume humain. Elle est habituellement traitée en gardant le chien silencieux et au calme et en lui administrant des médicaments pour apaiser sa gorge. Des antibiotiques peuvent parfois être prescrits pour traiter des infections secondaires.

 

2. Les vaccins contre la toux de chenil sont généralement réservés aux chiens qui vivent au contact de leurs congénères – typiquement dans des refuges ou des chenils. Il est à noter cependant que si certains chenils réclament une vaccination contre cette maladie avant l’admission de l’animal, d’autres refusent les animaux déjà vaccinés par crainte de contamination par excrétion. 

Source wasava.org

La santé du chien et l'anti-parasitaire !

Les effets indésirables

Evidemment, les effets que je vais citer sont : très rares voir occasionnels comme décrivent chaque laboratoire commercialisant ce genre de produit toxique !

Parce que la rareté ne se produit que chez autrui, c'est bien connu ! Vous ne pouvez pas être l'unique propriétaire d'un chien qui sera sensible à ce genre d'intoxication ! Bref... gentils moutons n'y pensons plus !

 

Les effets sont simples (logiques) et non sans conséquence. J'ai fait, mais surtout ma famille a fait l'amer expérience de ce type d'effet (une pensée pour ce chiot). Et pourtant le vétérinaire de ce chiot disant qu'il n'avait rien. Pire encore ne souhaitez pas écouter mon hypothèse sur la réaction allergique. Bref et pourtant tous les symptômes était là. 

 

Voici la liste des effets indésirables soit disant rares et pourtant nombreuses sont les personnes qui se plaignent via le net (forum, groupe facebook etc) :

- Démangeaisons 

- Grattements 

- Frottement 

- perte de poils 

- rougeur 

- Léthargie.

 

Ces effets se résolvent normalement spontanément. Me semble t-il que certains vétérinaires donne du dermipred (Corticoïde - anti-inflammatoire stéroïdien). Et encore une fois quand on lit les effets du dermipred, j'ai encore envie de pleurer. Bref. Si je m'arrête sur chaque médicament, je ne suis pas couché ! J'y reviendrais plus tard et qu'on me dis pas que je suis en contradiction avec la médecine animale. Quitte a donner de la merde autant ne rien donner. Les médecines alternatives à base de plante existent heureusement et ont prouvées leur efficacité.

J'en remercie mon vétérinaire de travailler sur les animaux avec des produits le plus naturels possible quand cela est permis ! Y a pas de raison que la nature soit moins forte que la toxicité !

 

Et pour finir car vous avez probablement cru que j'avais terminé, à la liste des effets indésirables encore plus rare que rare, ce qui est noté "de très rares cas" il y a :

- agitation (le dermipred donne aussi ce type d'effet indésirable, bref j'avais dit que je n'en parlais plus)

- nervosité 

- gémissement

- roulement sur le sol

- symptôme gastro-intestinaux (vomissement, diarrhée, hypersalivation, diminution d'appétit)

- signe neurologiques (mouvement instables, contractions musculaires en cas de sensibilité à la perméthrine).

 

Encore une fois il est noté que ces signes sont transitoires et se résolvent spontanément.

Il est également noté qu'une intoxication après indigestion accidentelle chez le chien soit improbable. Que lors d'un tel évènement, des signes neurologiques tels que des tremblements et une léthargie peuvent souvenir. Qu'un traitement symptomatique doit être instauré.

 

Ce qui me perturbe le plus, c'est de savoir que tout est relativement impossible et que malgré tout des effets indésirables super rare sont connu ! Et pas des moindre... Signe neurologique, tremblement, léthargie, mais j'hallucine là. Finalement un produit ingéré serait moins dangereux qu'un produit instiller à travers la peau ? Why ?

 

La santé du chien : conclusion brève

Veuillez m'excuser d'avance mais je n'ai pas envie de conclure sur cette article consacrer à la santé du chien. A vous d'en tirer les vôtres et soyez bien conscient qu'il est évident que tous les vétérinaires sont au courant ! 

Écrire commentaire

Commentaires : 0